Marahtop® "مرح توب" pour Aires de jeux

Marahtop® "مرح توب" pour Aires de jeux

Déterminer l'épaisseur adéquate

Les exploitants d'aires de jeux doivent choisir une surface avec une hauteur de chute critique qui est égale ou supérieure à la « hauteur de chute libre » de leurs équipements de jeux. Une norme séparée, EN 1177:2008, décrit la méthode d'essai pour déterminer la hauteur de chute critique. Une « tête d'essai » pourvue d'appareils de mesure et représentant la tête d'un enfant est projetée de différentes hauteurs sur la surface à tester et sa décélération est enregistrée. La hauteur de chute maximale qui assure une décélération maximale en dessous de la limite tolérée définit la hauteur de chute critique de l'équipement. Les hauteurs de chute critiques pour nos épaisseurs standard de Marahtop® sont les suivantes:

Hauteur de chute et épaisseure de la dalle
épaisseur 30 mm 40 mm 50mm 80 mm 80 mm 100 mm
Hauteur de chute critique 110 cm 130 cm 170 cm 1.5 m 240 cm 3.0 m

La surface sous les équipements de jeux bas, dont la hauteur de chute libre est inférieure à 0,6 mètre, doit uniquement présenter des propriétés d'atténuation des impacts. Nous recommandons une épaisseur de 20 mm pour cet équipement et pour les zones sans équipement. Néanmoins, il est important de savoir qu'un revêtement avec une épaisseur de 40 mm peut s'avérer moins cher car une épaisseur de 20 mm de Marahtop® exige une sous-couche séparée alors qu'une épaisseur de 40 mm peut être directement posée sur une surface dynamique (gravier). Veuillez nous contacter pour des devis alternatifs. Le dessus du revêtement aux propriétés d'atténuation doit être au même niveau que le repère inférieur de l'équipement de jeux

Evaluation de la hauteur de chute

La hauteur de chute libre d'un équipement de jeu est définie comme suit :
• Pour l'équipement de jeux où l'enfant est debout, la hauteur de chute libre est égale à la hauteur au-dessus du sol de la plate- forme la plus haute prévue pour se tenir debout, sans tenir compte des rambardes ou toitures plus élevées.
• Pour l'équipement de jeux ou l'enfant est suspendu, il s'agit normalement de la hauteur du support des mains au-dessus du sol (pour permettre de grimper). Mais pour les téléphériques et les manèges avec des poignées en hauteur et sur lesquels il est possible de grimper plus haut, on prend une hauteur inférieure d'1,5 mètre. H
• Pour l'équipement sur lequel l'enfant est assis, la hauteur de chute libre est généralement la hauteur maximum du siège au- dessus du sol. Pour les balançoires de toutes sortes, on prend la B hauteur du siège à un angle vertical de 60° (sur la Fig.1, H = B + 1/2 A).
• Pour l'équipement d'escalade, il s'agit de la hauteur du support de pied le plus haut. Mais pour les portiques, les cordes et les poteaux de pompier qui nécessitent l'utilisation de supports pour les pieds et les mains, il s'agit de la hauteur de la poignée la plus haute, moins 1 mètre.
• Pour les filets aériens, il s'agit du support de pied le plus haut duquel il peut y avoir une chute libre (les chutes d'endroits plus hauts se font en toute sécurité dans le filet). Dans le cas d'installations verticales de filets planaires séparés de plus d'un mètre, le filet planaire le plus haut dont les mailles ont un diamètre intérieur circulaire de plus de 450 mm est pris en compte pour déterminer la zone qui se trouve sous les filets. La hauteur de chute libre maximum autorisée pour l'équipement de jeux est de 3 mètres. Des limites inférieures s'appliquent à certains articles.

Fig. 1

Evaluation de la zone de sécurité

Plus l'équipement de jeu est haut, plus la hauteur de chute est importante. Les balançoires, les toboggans, les téléphériques et les manèges dont l'utilisation implique un mouvement horizontal sont soumis à des exigences spéciales.

Règlement standard

La zone de sécurité doit s'étendre à au moins 1,5 mètres autour de l'équipement. Cette zone de sécurité s'applique à des hauteurs de chute d'entre 0,6 mètre et 1,5 mètre. La distance augmente ensuite de manière linéaire jusqu'à 2,5 mètres autour de l'équipement, pour une hauteur de chute maximale tolérée de 3 mètres (cf. Fig. 2). Ces règles s'appliquent aux équipements statiques, aux équipements à bascule, y compris les bascules et les manèges de jusqu'à 500 mm de diamètre. Pour les équipements à bascule, la hauteur de chute libre maximum est d'un mètre, à l'exception des bascules classiques (1,5 mètres) et des équipements en hauteur (2 mètres).

Fig. 2

Balançoires

La zone de sécurité doit s'étendre à au moins 1,75 mètre au-delà de la limite horizontale du mouvement de la balançoire, dans tous les sens possibles d'utilisation. Le calcul se fait à partir d'un angle vertical de 60°. Ainsi, pour les balançoires à un seul point d'attache (rotatives), la zone doit être circulaire et centrée sur la position de repos. Le rayon (R) est obtenu en utilisant la formule R = (A x 0,867) + 1,75 mètres, (A) étant la longueur de la suspension. Pour les balançoires qui vont d'avant en arrière (le long d'au moins un axe), la longueur (L) des zones de sécurité avant et arrière est calculée en utilisant fondamentalement la même formule, L = (A x 0,867) + 1,75 mètre (cf. Fig.3). La largeur de la zone de sécurité doit être d'1,75 mètre, centrée sur le siège ou,si le siège mesure plus de 500 mm de large, elle doit être augmentée de la largeur du siège qui dépasse 500 mm.

Fig. 3

Toboggans

Les règles standard s'appliquent à l'échelle, au commencement de la glissière et à la partie supérieure de la glissière jusqu'à 600 mm de haut : la zone de sécurité autour du toboggan doit être de 1,5 à 2,5 mètres, selon la hauteur de chute libre (cf. Fig. 2). A moins de 600 mm, la zone doit mesurer au moins 1 mètre de chaque côté et doit se poursuivre sur une distance d'un mètre (toboggans de type 2) ou de 2 mètres (toboggans de type 1) dans la zone d'atterrissage, au-delà de l'extrémité du toboggan (cf. Fig. 4). On considère que la zone d'atterrissage protégée a une hauteur de chute libre d'1 mètre, pour compenser la vitesse d'arrivée, et elle nécessite donc un revêtement Marahtop® de 40 mm d'épaisseur. Pour les toboggans enclos de toutes sortes, la distance au-delà de l'extrémité du toboggan peut être limitée à 1 mètre dans la mesure où l'enfant s'arrête avant la fin.

Fig. 4

Téléphériques

Pour les téléphériques le long desquels les enfants se déplacent assis ou suspendus par les mains, la zone de sécurité doit s'étendre à 2 mètres de chaque côté de la ligne centrale du téléphérique. A l'arrivée, il doit s'étendre à 2 mètres au-delà du point de descente le plus éloigné. On suppose généralement que l'angle de bascule avant sera de 45° au-delà du butoir. La largeur de la zone doit s'effiler de 4 mètres (au niveau du butoir) à 2 mètres (à l'endroit le plus éloigné) (cf. Fig. 5). Pour les téléphériques, la hauteur de chute libre maximum est de 2 mètres assis ou 1,5 mètre suspendu. Les règles standard sont applicables si la hauteur de chute libre est supérieure à 1 mètre, mais dans tous les cas, le revêtement doit avoir une hauteur de chute critique d'au moins 1 mètre (40 mm d'épaisseur de Marahtop®).

Fig. 5

Manèges / Equipement rotatif

Les règles standard s'appliquent aux manèges d'un diamètre maximum de 500 mm. Pour les manèges de plus de 500 mm de diamètre, la zone de sécurité doit s'étendre à 2 mètres du bord extérieur pour tenir compte de la force centrifuge (même si certains inspecteurs de sécurité peuvent autoriser une zone de sécurité moins importante autour des petits manèges et/ou des manèges bas). Pour les manèges élevés qui sont munis de « poignées de suspension » en hauteur, 150 mm supplémentaires devraient être ajoutés de manière à accommoder les balancements de 30° par rapport à la verticale. Pour les manèges du type « disque tournant géant », la zone de protection doit s'étendre à 3 mètres. La hauteur de chute libre maximum des manèges est d'un mètre (sauf pour les manèges en hauteur, pour lesquels elle est de la hauteur de la poignée moins 1,5 mètre). Dans tous les cas, le revêtement doit avoir une hauteur de chute critique d'au moins un mètre (épaisseur de Marahtop® de 40 mm). Le revêtement sous le manège doit être au même niveau que le revêtement qui l'entoure, mais aucun revêtement de protection n'est spécifié pour le dessous de l'équipement. Nous recommandons un revêtement de 300 mm vers l'intérieur, depuis le bord extérieur de la plupart des manèges. Toutefois, pour les types de manèges dotés de poignées en hauteur, le revêtement doit s'étendre jusqu'au montant central.

Equipement enclos

Les règles standard sont applicables, à l'exception du fait que pour les hauteurs de chute de 1,5 mètre maximum, l'étendue de la zone de protection peut être réduite d'1,5 à 1 mètre si les surfaces verticales environnantes fournissent une protection contre les impacts. La hauteur de chute libre maximum de l'équipement enclos est de 2 mètres.